La plante parfaite pour les jardiniers d'intérieur

De toutes les activités de jardinage

Cultiver des plantes d'intérieur est la plus exigeante. Après tout, Dame Nature s'occupe en très bonne partie de nos plantes de jardin, mais les plantes qui poussent dans la maison dépendent entièrement de nous pour leur survie. Cela dit, il y a certaines plantes d'appartement qui sont plus faciles à cultiver que d'autres et parmi les plus faciles, l'on trouve le hoya.

Origines lointaines

Le hoya (Hoya carnosa), appelé aussi hoya cireux ou fleur de porcelaine, provient de l'Asie tropicale où il pousse comme grimpante dans les forêts de mousson. Dans son milieu naturel, il doit pouvoir tolérer l'ombre ou le soleil, les pluies abondantes ou la sécheresse, des sols riches ou... pas de sol du tout. En effet, si la tige qui le relie à ses racines dans le sol se brise, il est parfaitement capable de vivre juste avec l'eau et les minéraux qu'il absorbe par ses feuilles et par ses racines aériennes. C'est sans doute à cause de sa grande adaptabilité à toutes les conditions que le hoya fait une plante d'intérieur si fiable.

En jardinerie

Il est généralement vendu sous la forme d'une petite plante. Ses feuilles vert foncé sont charnues et vernissées: on dirait qu'elles ont été trempées dans de la cire. Il existe aussi des cultivars à feuillage panaché et d'autres aux feuilles curieusement enroulées. Les feuilles sont disposées sur des tiges coriaces qui poussent d'abord vers le haut. On peut les faire monter sur un treillis ou sur une corde, mais le plus souvent on les laisse retomber, ce qui crée un joli effet en panier suspendu. La plante pousse par à-coups. Pendant des mois, elle ne bouge pas et vous vous demandez même si elle est en vie, puis subitement une tige s'allonge démesurément, sans feuilles encore. Elle peut pousser d'un mètre en quelques semaines. Puis elle arrête, des feuilles apparaissent et elle fige de nouveau. Quelque temps plus tard, une autre tige se met à pousser... et ainsi de suite.

Une attitude laisser-aller

Les gens qui dorlotent leur hoya, qui le fertilisent abondamment, qui le rempotent souvent, qui le pincent, le taillent, le bichonnent... ont rarement du succès. La plante semble détester les petits soins. Par contre, ceux qui ne font rien d'autre qu'arroser de temps en temps, dont la plante est dans le même pot depuis qu'ils l'ont achetée il y a quatre ou cinq ans, découvrent subitement que leur maison est remplie d'un parfum délicieux. Leur hoya est en fleurs!

Fleurs étoilées

Il produit des ombelles de petites fleurs étoilées, généralement blanches ou roses avec un coeur rose, rouge ou pourpre. Elles sont surtout parfumées la nuit et peuvent durer un mois ou plus. Et il n'y a pas de saison particulière: la plante fleurit comme elle pousse, par à-coups. Si vous êtes un jardinier trop assidu, vous supprimerez les fleurs après la floraison... et alors vous viendrez d'éliminer la prochaine floraison. Car le hoya fleurit à partir d'un pédoncule (petite tige) et refleurira encore et encore exactement au même endroit. Il profitera dans toute pièce chauffée et éclairée, au soleil ou à l'ombre. Il suffit de l'arroser de temps à autre, c'est tout. Si vous voulez appliquer un peu d'engrais de temps en temps, tant mieux pour vous, vous vous sentirez moins coupable. Mais la plante s'en fout. Si vous voulez des plantes dans votre demeure qui demandent vraiment peu d'entretien, vous avez ce qu'il vous faut avec le hoya.

Votre coach e-boutiques pour la maison